La psychologie évolutionnaire, une pseudoscience vérolée en marge de la science qui peine à produire des résultats ?

771 lectures. Publié le 23 August 2019 par dans la catégorie Billets d'humeur

La psychologie évolutionnaire, une pseudoscience vérolée en marge de la science qui peine à produire des résultats ?

La psychologie évolutionnaire est-elle une discipline “vérolée” en marge de la science qui peine à produire des résultats ?

Réponse courte : lol nope.
Réponse longue : ci-dessous.

Il y a des fois en lisant des “avis” sur la psycho évo je me demande vraiment si on n’est pas en train de parler d’une secte obscure qui aurait été créée le mois dernier par des chercheurs sous LSD.

Les chercheurs de psycho évo publient-ils entre eux, dans d’obscurs journaux, sans avoir jamais produit un résultat valable ? Regardons par exemple les 10 derniers papiers de Tooby et Cosmides, les 2 big boss de la psycho évo : https://www.cep.ucsb.edu/publist.htm

Dans ces 10 papiers, on a 4 PNAS, 1 BBS, 1 Cognition. Soit six papiers issus de deux journaux de sciences cognitives généralistes, et d’un journal de science généraliste (PNAS), souvent cité comme le 3e meilleur après Nature et Science!

Donc non seulement les chercheurs en psycho évo publient dans les mêmes journaux que les autres chercheurs, et sont reviewés par ces même chercheurs… depuis des années. Mais en plus, les chercheurs en psycho évo publient régulièrement dans les meilleurs journaux.

Vous pouvez aussi regarder qui accepte de venir parler aux conférences de psycho évo, la plus grande étant HBES : https://drive.google.com/file/d/1yz3bqMfu11A_sKqZBvq3VFYBNXqonw3w/view?fbclid=IwAR3vRjMqFZaLfhggPgYHighmfb_0iQRY0pnk6CETNOV272igTiuBtF4tA_c On trouve des chercheurs en biologie moléculaire, en anthropologie, en psychologie, en zoologie… pas d’entresoi donc.

Ou regarder qui publie dans les revues spécialisées en psycho évo : https://www.journals.elsevier.com/evolution-and-human-behavior?fbclid=IwAR1iA21NoFrtY7uzo-r_Wux6tCWWbOQ7zqYs5wQXgM9eTeHtUxL2YDzDgHI À nouveau énormément de chercheurs qui ont été formés dans une autre discipline que la psycho évo.

Bien sûr, libre à vous de continuer à penser que vous avez raison contre la communauté scientifique, et que la psychologie évolutionnaire reste “absurde” et “vérolée”, comme je le lis ici et là.

Une autre possibilité est que vous n’ayez pas bien compris quelque chose à la discipline ou que vous ayez été mal renseigné. Je sais que beaucoup d’entre vous essaient de se faire un avis honnête sur la question, peut-être que ces informations vous aideront.

Quant aux résultats, il arrive parfois que les adversaires de la psycho évo demandent à la discipline de fournir un exemple d’article montrant un résultat spectaculaire de la discipline. Mais cette demande relève à nouveau d’une incompréhension de ce qu’est la psycho évo !

Comme j’aime souvent le rappeler, tout comme Tooby et Cosmides ( https://www.cep.ucsb.edu/primer.html), la psycho évo n’est pas vraiment une discipline, mais une *façon de penser*, une façon de penser qui permet de générer des hypothèses testables.

Comme en biologie, la théorie de l’évolution est là plus pour *générer des hypothèses testables* et *donner du sens à un ensemble d’observations* que pour produire des résultats spectaculaires.

Prenons un exemple concret, avec la grande soeur de la psycho évo : l’écologie comportementale, qui étudie le comportement des animaux non-humains dans une approche évolutionnaire. Imaginons un chercheur qui étudie les lézards.
Ce chercheur utilise les prédictions de la théorie de l’évolution tous les jours pour étudier son sujet : elle lui permettra de faire des hypothèses sur sa stratégie sexuelle, sa stratégie d’obtention de ressources, sa taille à l’âge adulte en fonction des conditions environnementales, etc…
Est-ce qu’un papier spectaculaire va sortir du lot dans cette discipline ? Probablement pas. Par contre, la théorie de l’évolution, et la sélection naturelle en particulier, aura permis de donner du sens à tout un tas de comportements, et de guider le chercheur au jour le jour dans sa génération d’hypothèses.

Après si tout ce que vous voulez c’est des papiers extrêmement cités il y a en a aussi (en se rappelant que la discipline n’a que 30 ans…). Par exemple Buss 1993 cité plus de 4500 fois. https://scholar.google.com/scholar?hl=en&as_sdt=0%2C5&q=buss+1993&btnG=&oq=buss

Et le journal phare de psycho évo, Evolution and Human Behavior, fait partie des meilleurs journaux en psychologie /anthropologie / économie (si on s’en réfère à l’impact factor) http://web.sas.upenn.edu/kurzbanepblog/2013/06/24/2012-impact-factors-evolutionary-psychology-and-evolution-human-behavior/

J’aime aussi rappeler qu’on ne peut pas vraiment critiquer la psycho évo sur ses méthodes car *en tant que façon de penser, elle n’a pas de méthodes propres* : une fois qu’une hypothèse a été générée, un chercheur en neurosciences va utiliser les neurosciences pour la tester, un chercheur en théorie des jeux la théorie des jeux, un chercheur en psychologie la psychologie…

(Elle a par contre des hypothèses de travail propre, comme l’hypothèse de modularité massive, mais ces hypothèses ne changent pas fondamentalement la façon de travailler, et elles sont amenées à évoluer en fonction des résultats de recherche d’autres disciplines, sans remettre en cause les fondements de la psycho évo).

À quoi ressemble un papier de psycho évo d’ailleurs ? Vous vous en doutez avec ce que je viens de dire, c’est très varié. Mais prenons donc le 1er papier PNAS dans la liste évoquée plus haut (libre accès) : https://www.cep.ucsb.edu/papers/PridePNAStraditional+SI%202018.pdf Vous verrez que c’est de la science très “classique” !

Et tout ce que je viens de dire concerne la psycho évo “au sens strict” de Tooby et Cosmides ! Il existe aussi la psycho évo au sens large qui est d’utiliser la théorie de l’évolution pour donner du sens à des résultats, sans pour autant se revendiquer du champ.

De mon expérience, cette psycho évo au sens large est utilisée par 95% des chercheurs en sciences cognitives. Très souvent 1 slide ou 2 sur l’évolution qui traîne par ci par là dans un exposé, par exemple @sdehaene https://www.college-de-france.fr/media/stanislas-dehaene/UPL7202310337286639235_Cours_1_S_Dehaene.compressed.pdf

Bref, ça fait 30 ans que la psycho évo existe, elle est là pour rester (bien qu’elle évoluera), et elle n’en est plus à faire ses preuves. Ceux qui vous la dépeignent comme un champ à part qui peine à faire ses preuves sont mal renseignés ou mal intentionnés.

En résumé :

* la psycho évo a mis un peu de temps à se faire sa place en science: OUI
* certains chercheurs sont encore sceptiques sur ce champ: OUI
* obtenir un degré de crédence élevé est plus dur en psycho évo que dans d’autres champs: à nuancer, mais je dirais OUI

MAIS :

* la psycho évo n’est pas intégrée au reste de la science : NON
* la psycho évo n’a jamais produit de résultats : NON
* les méthodes de la psycho évo sont bancales : NON

Merci de votre attention, et une très bonne journée à toutes et à tous.

Réagissez !

Commentez, critiquez, ajoutez vos idées... Et n'oubliez pas d'inclure les liens vers vos sources quand elles sont disponibles !

Si vous ne voulez pas être représenté par une stupide icône aléatoire, réservez votre gravatar.