Les derniers chiffres du créationnisme aux Etats-Unis

29594 lectures. Publié le 1 June 2012 par dans la catégorie Actu, Créationnisme

Les derniers chiffres du créationnisme aux Etats-Unis

Combien de personnes aux Etats-Unis croient que Dieu a d’une façon ou d’une autre influencé l’apparition et le développement de l’Homme ? 20 % ? 40 % ?

Non non, 78 %… C’est ce qui ressort d’un sondage publié au début du mois par Gallup, indiquant les dernières tendances des croyances sur les théories de l’évolution aux Etats-Unis. Parmi ces 78 %, on trouve 46 % de créationnistes purs et durs (c’est à dire qui pensent que Dieu a créé l’Homme et la Terre tels que nous les voyons aujourd’hui il y a moins de 10 000 ans), et 32 % de personnes qui adhèrent à l’idée d’une évolution guidée par Dieu d’une manière ou d’une autre.

Seules 15 % des personnes interrogées disent adhérer aux théories de l’évolution telles qu’acceptées dans les milieux scientifiques (c’est à dire, que les humains ont évolué à partir de formes de vie moins avancées et que Dieu, s’il existait, n’a eu aucune contribution dans cette évolution).

Nous n’en sommes pas là encore en France (9% de créationnistes en France, contre 55 % d’évolutionnistes si l’on en croit ce sondage IPSOS de l’an dernier), mais il paraît que le créationnisme progresse dans toute l’Europe… Je trouve le sujet du créationnisme et de ses origines (la religion très probablement, nous y reviendrons) intéressant de toute manière et je posterai de temps en temps des nouvelles sur le sujet. D’ici là, n’oubliez pas de commander votre exemplaire de “The Heavens declare the Glory of God” :

Tags: , ,

4 réactions à “Les derniers chiffres du créationnisme aux Etats-Unis”

  1. Michel THYS

    7 Jun 2012

    à 14:31

    Reply to this comment
    • Stéphane

      30 Jun 2012

      à 14:31

      Réponse laissée !

      Reply to this comment
    • Paganel

      28 Dec 2012

      à 14:31

      Cela vient à mon avis d’une mauvaise interprétation du mor “dessein” : qu’il existe statistiquement une téléonomie dans le domaine de l’évolution des espèces comme dans le fonctionnement de l’érosion, nul ne le conteste. Ce que pas mal de gens ont sans doute du mal à comprendre, c’est que la téléonomie est une affaire de CAUSALITE, pas de CONCEPTION. La même incompréhension s’est posée au 19ème siècle où plein de gens s’imaginaient que le pouvoir prédictif des statistiques signifiait que la population était déterminée par une prédestination implacable. L’affaire se tassera là aussi, je pense.

      Reply to this comment
  2. Dominique Mareau

    11 Feb 2015

    à 14:31

    Bonjour,

    Je reprends ce lien vers mon site qui – dans son dernier article – donne une des causes à cette tendance de retour au moyen âge.

    Je vous invite à le partager.

    Dominique MAREAU

    Reply to this comment

Réagissez !

Commentez, critiquez, ajoutez vos idées... Et n'oubliez pas d'inclure les liens vers vos sources quand elles sont disponibles !

Si vous ne voulez pas être représenté par une stupide icône aléatoire, réservez votre gravatar.

 
Souhaitez-vous recevoir un email quand un nouveau commentaire est posté ?